J+45 !

Ok ok… je n’ai pas donné beaucoup de news ces derniers temps. Mea Culpa.
Mais mieux vaut tard que jamais, non ?

C’est que ça ne chôme pas depuis le début de la formation fin mars. Démarrage tranquille, mais rapidement ça s’est accéléré ! Allez, petit tour d’horizon avant un plus long point d’ici 10 jours où je devrais avoir un peu plus de temps pour aller dans le détail.

Déjà l’équipe d’élèves-moniteur. De 20 à 45 ans, il n’y a pas d’âge pour se reconvertir ! 14 gaillards et une nana (la pauvre !) pour une bande de gais lurons aussi sérieux dans leur formations que prêts à s’amuser dans leurs temps libre. Ambiance au top et une vrai fraternité en train de naitre ! C’est la cerise sur cette aventure. Je ne pouvais pas rêver mieux.

Ensuite les deux formateurs, Olivier et Jean-François : de véritables puits de connaissance, passionnés par le parapente et la pédagogie. Ne les embarquez pas dans une discussion sur un de ces deux sujet, ils ne s’arrêtent plus ! Si le parapente me parle un peu (quoiqu’il va vraiment falloir que j’approfondisse les éléments théoriques si je ne veux pas me retrouver bouche bée devant les questions des stagiaires), la pédagogie est un monde que je découvre. Et ce n’est pas évident. Savoir, c’est facile. Transmettre et faire comprendre, tout en essayant de captiver un auditoire qui n’a qu’une envie – aller jouer en pente école avec la voile – n’est pas des plus simple ! Le sujet est vaste : méthodes, approches, moyens… Plutôt que d’avoir des cours clefs en main, Olivier et JF nous poussent à réfléchir et à avancer par nous-même. Ça marche… mais ça demande du travail et du temps !

Entre deux cours théoriques sur la pédagogie, les ateliers de préparation de séance, et l’entrainement pratique (tandems biplace, guidage radio…), on a quand même pu se dégourdir les ailes sur deux jolis cross : un aller-retour Saint Vincent Les Forts – Saint André les Alpes (env. 100km) et une superbe traversée des Alpes du Sud au Nord (récit prochainement) ! Prêt de 230 km !

La trace de l’AR Saint Vincent Les Forts – Saint André les Alpes (env. 100km) : Triangle Saint Vincent – Saint André

Et celle de notre traversée des Alpes : De Nice à Albertville (ou presque) par les airs

Sont pas heureux les élèves moniteurs ?

L’avancement de la formation

Déjà, ça y est, j’ai la qualification biplace. Ce qui signifie que je peux emmener voler, sans percevoir de rémunération, toute personne qui le souhaite ! Et ça, c’est le pied. Partager à deux l’expérience du vol libre est une chose magique ! J’ai déjà pu emmener quelques amis 😉

Ensuite, après une semaine de « Centreprise » – une simulation sur d’un stage d’initiation sur une semaine avec de vrais cobayes élèves, 4 élèves moniteurs et deux formateurs pour encadrer le tout – j’ai obtenu mon agrément EPMSP qui valide que je suis capable de guider des élèves en l’air en sécurité et de ne pas dire trop de bêtises dans mes cours. Ce qui me permet de réaliser mon alternance en école de parapente et donc de commencer à guider/former/donner des cours ! Au passage, les 5 jeunes élèves du stage sont sortis très heureux de ce stage, tous sur leurs deux pieds, avec 8 grands vols à leur actif et un intérêt confirmé pour poursuivre leur apprentissage du parapente !

Sont pas heureux les élèves moniteurs ?

Les prochains jours

La semaine prochaine je suis en stage à l’école de parapente « Tête en l’air » à Ceillac, avec Rémi, l’un des formateurs qui était présent au Centreprise. Tout de suite dans le vif du sujet, puisque c’est en condition réelles (sur un stage d’initiation au parapente) que je vais seconder leur équipe. Lundi, je devrais donner les premiers cours théoriques du stage : la mécavol, ça vous parle ?
 
La semaine suivante devrait être plus calme, j’en profiterais pour aller saluer mes futurs collègues de l’école Pollen à Vallouise et découvrir leur fonctionnement. J’en profiterais aussi pour préparer quelques articles sur le site que j’ai un peu mis de coté ces dernières semaines…

Début juin, un stage SIV (simulation incidents de vol) à Annecy… En résumé, il s »agit de sortir du domaine de vol pour affiner ses capacité de pilotage et la connaissance de son aile. L’année dernière, j’ai fini à l’eau comme ça (oui, on fait ça au dessus du lac)… Emotions fortes garanties !

Ensuite un nouveau centreprise avec un stage perfectionnement d’une semaine (et là, va falloir bien bosser en amont !) puis ce sera le début de l’alternance pour juillet et août en tant que moniteur !

Bref, ça ne chôme pas, et j’avoue que la pression est là. Si le parapente est un sport qui détends, se former à devenir moniteur de parapente n’est, là, pas de tout repos !

Les t-shirts !

Ils sont en préparation 😉 Enfin ! J’espère que le résultat sera bon et commencerais à les livrer d’ici le début de l’été.

C’est tout pour cette fois, j’essayerais de sortir un ou deux articles avec plus de détails d’ici la mi-juin, avec je l’espère photos et vidéos ! Mais là, faut que j’aille préparer mes cours (et mon déménagement) !

Merci à vous tous de me permettre de réaliser cette aventure ! Si vous avez des questions, des critiques ou voulez me communiquer un petit message, n’hésitez pas 😉

 

A bientôt !

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Derniers commentaires

A propos de moi

A propos de moi

Je suis Sébastien (Seb, c’est bien), créateur de ce site, en préparation de la formation DEJEPS vol libre.
Parapentiste chevronné, geek à ses heures perdus, philosophe. Grand amateur de discussions autour de bonnes bières ou de bons vins !

Contact

Share This